Argan pure, BIO et de qualité par Ayda

Huile Argan certifiée, labellisée et primée

Argan ? Vous avez dit « Argan » ?

Tout d’abord, nous collections sans intermédiaires l’huile d’Argan bio et pure Ayda auprès de notre Coopérative féminine partenaire.

Parce que son climat et ses terres lui sont propices, l’huile d’Argan pure Ayda a pour origine la région de Taroudant. Les fruits, servant à produire l’huile, sont directement et exclusivement récoltés des Arganiers.

A cet égard, extraite par pression des amandons par notre Coopérative Féminine partenaire, Ayda se mobilise pour collecter le meilleur de l’huile d’Argan.

De plus, gage de qualité, ECOCERT a certifié BIO notre huile d’argan. Afin de garantir l’origine bio de la précieuse huile cosmétique, Ecocert contrôle notre coopérative et laboratoire partenaires ainsi que notre société.

Egalement labellisée Cosmebio, elle sublimera naturellement votre visage, corps, cheveux et ongles grâce à sa teneur en principes actifs naturels.

Principes actifs naturels huile d’Argan pure Ayda

L’huile d’Argan Ayda, sans additif, présente une teneur élevée en principes actifs naturels. Ainsi, sa composition en fait un soin d’exception pour les peaux sèches et mixtes ainsi que pour les cheveux secs.

Tout d’abord, elle a une teneur en acide Oléique, ou Omégas 9, de 47,9%. Ce principe actif favorise l’élasticité de la peau, idéal pour prévenir l’apparition de vergetures.

Ensuite, elle se compose de 32,5% d’acide Linoléique, aussi connu sous le nom d’Omégas 6. Cet actif indispensable pour notre organisme, qui ne peut en synthétiser, renforce la barrière cutanée. De plus, ils renforcent vos cheveux afin de minimiser la chute et durcir vos ongles pour les renforcer. Ils sont alors moins cassants, les cheveux plus résistants et brillants et la peau apaisée.

En dernier lieu, elle se compose de Tocophérols (vitamine E) : 60mg/100g, et de  Stérols : 130mg/100g. Antioxydant naturel, la vitamine E neutralise les radicaux libres présents dans l’air. Les radicaux libres se déposent sur la peau et provoquent le vieillissement cutané. Ainsi, la vitamine E ralentit le vieillissement naturel de la peau.

La vitamine E protège également la membrane cellulaire du cuir chevelu. Ainsi, en appliquant l’huile d’argan en bain d’huile, cela permet notamment de lutter contre l’apparition de pellicules.

Les Stérols, quant à eux, hydratent vos cheveux et ongles, favorisent la rétention hydrolipidique de la peau et lutte contre l’apparition de cellulites.

Ayda reconnue par la Slow Cosmétique

Gage de qualité et de notre engagement responsable, l’huile d’Argan Ayda a obtenu la prestigieuse Mention Slow Cosmétique. Attribuée aux marques engagées pour une beauté plus responsable, les marques Slow Cosmétique obtiennent cette distinction pour leurs formules propres ainsi que pour leur marketing raisonnable.

Argan 100% pure Ayda, l’huile de soin à tout faire

L’huile d’Argan bio et pure, reconnue pour ses vertus cosmétiques naturelles, constitue un soin idéal pour tout le corps. Ainsi, véritable « couteau suisse » des soins naturels, elle permet de nourrir les mains, pieds, ongles et cheveux. De plus, elle atténue les problèmes de peaux pour maman et bébé (croûtes de lait).

Pour finir, l’huile d’Argan Ayda peut être conservée 6 mois après 1ère utilisation.

L’Argania Spinosa, le précieux arbre source de l’argan

La précieuse huile d’Argan a pour origine l’arganier, arbre endémique du Maroc qui pousse à l’état sauvage. Aussi appelé Argania Spinosa, cet arbre majestueux embelli les paysages parfois très arides.

Notamment surnommé l’arbre de fer, l’arganier s’adapte parfaitement à son écosystème. Dans ces conditions, il se développe dans des milieux à faible pluviométrie (de 15 à 50 jours de pluies par an). Effectivement, l’Argania Spinosa se nourrit en eau à travers ses épines grâce, notamment, à l’air humide de l’océan transporté par le vent.

De surcroît, ses racines sont d’une envergure 3 fois plus importante que la partie visible de l’Arganier. Cette avantage naturel  lui permet alors de puiser de l’eau à plus de vingt mètres de profondeurs.

Le précieux fruit de l’argan

L’Arganier a besoin d’un environnement ensoleillé dont les températures dépassent les 40°C sur plusieurs jours en été et descendent en dessous de zéro degré en hiver.

Le fruit de l’Arganier, au goût amer, nécessite un travail important pour en extraire l’huile. En effet, il faut environ 20 heures de travail pour produire un litre d’huile artisanale.

Aussi, à l’état brut, les noix, et surtout la pulpe, nourrissent les chèvres et les chameaux des régions marocaines du littoral océanique.

La chèvre et l’Arganier

On peut observer avec surprise les chèvres grimper sur les branches des Arganiers pour manger les noix d’Argan. Elles sont les abeilles de l’Argania Spinosa. En effet, elles mangent puis répandent le fruit ce qui permet de planter naturellement l’Arganier.

Chèvres mangeant les fruits de l'arganier

Chèvres mangeant les fruits de l’arganier

L‘émancipation de la femme par l’Argan

La production de la précieuse huile d’Argan pure permet notamment d’améliorer considérablement l’émancipation des femmes qui vivent dans les régions terres de l’Arganier. Ainsi, ce travail leur permet, entre autres choses, de gagner en autonomie financière et de prendre une place plus importante dans la société.

De plus, voici quelques informations complémentaires pour estimer le travail manuel nécessaire pour produire de l’huile d’Argan pure.

Tout d’abord, il faut environ 40 kg de fruits pour produire 1 litre d’huile. Cela représente la quantité de fruits produits par un arbre sur 1 année. Mais en outre, l’Argania Spinosa peut vivre jusqu’à 200 ans en moyenne. Dans ces conditions, l’Arganier peut ainsi produire 200 litres d’huile.

En revanche, même si la production d’huile représente principalement l’exploitation de l’Argania spinosa, l’Arganier est aussi utilisé pour son bois. Il permet d’obtenir un charbon de rang supérieur. De surcroit, son feuillage permet de nourrir le bétail.

Et l‘huile d’argan fût !

Dans l’ensemble, entre juin et juillet, les noix sont récoltées à la main directement des Arganiers au petit matin. A vrai dire, c’est le moment le plus supportable de la journée avant que le soleil atteigne son zénith.

Ensuite, elles entament la phase de dépulpage qui consiste à retirer, après l’avoir séchée, la pulpe du fruit. Puis, une fois cette opération terminée, les noix sont concassées afin d’en extraire les amandons.

Du reste, l’huile d’Argan gastronomique (torréfiée) ainsi que l’huile de soin, moins sombre et odorante que l’alimentaire, sont toutes 2 extraites de l’amandon.

Par ailleurs, la sélection des amandons représente une étape cruciale pour obtenir une huile de qualité. De ce fait, après les avoir concassés, les femmes sélectionnent soigneusement les amandons afin de conserver ceux de meilleures qualités.

Huile d’argan traditionnelle

En fin de compte, après les avoir sélectionnés, les femmes entament l’étape de moulure des amandons. En fait, cette étape consiste à broyer dans une meule en pierre les amandons afin d’en obtenir une pâte de couleur brune.

Ensuite, il faut malaxer manuellement la pâte précédemment obtenue avec une faible quantité d’eau jusqu’à obtenir une pâte onctueuse. La densité de l’huile étant plus importante que celle de l’eau, il faut ensuite presser manuellement la pâte pour en faire remonter l’huile et l’extraire. Ainsi, on obtient des amandons plus de 65% de sa teneur en huile.

Cependant, pour des questions de qualités, mais aussi pour éviter un mouvement nocif pour les articulations des femmes, nous avons sélectionné notre Coopérative Féminine partenaire notamment pour leur méthode de pression plus Responsable. En effet, pour ce faire, il faut presser mécaniquement les amandons à l’aide d’un extracteur. De plus, cette méthode de pression permet d’obtenir une huile d’argan pure de meilleure qualité, constante et très faiblement oxydée.

Pour conclure, on obtient la précieuse huile cosmétique obtenue après la mouture, le malaxage et le pressage des amandons.

En ce qui concerne la différence entre l’huile cosmétique et la culinaire, elle réside dans le fait que pour produire l’huile d’argan culinaire, il faut torréfier les amandons. Ainsi, pour produire de l’huile cosmétique, les amandons sont pressés directement à froid sans torréfaction.