Nous pourrions ne pas paraître très objectifs avec cet article puisque nous sommes une marque cosmétique, mais nous avons remarqué de nombreuses notations injustement mauvaises pour les produits de collègues du secteur sur les applis de notation de cosmétiques, et même pour certains de nos produits…

Mais alors, on vous aurait menti ? Les produits bio ne sont-ils pas aussi “bio” et “clean” qu’ils le prétendent ? Comment justifier leurs mauvaises notes et les mentions “danger” autrement ? Dans cet article, nous avions à cœur de vous expliquer ces incohérences surprenantes, avec toute l’objectivité dont on peut faire preuve :)

L’intérêt des applications de notation de cosmétiques

Lorsque l’on prend son courage à deux mains et que l’on retourne un produit cosmétique pour en lire la liste INCI détaillée, notre courage peut vite partir en courant lorsqu’il se retrouve :

  • face à une liste de 50 ingrédients
  • ou face à des ingrédients aux noms barbares…

Bien-sûr on caricature, toutes les liste INCI ne sont pas difficiles à décrypter. Mais cela peut parfois demander du temps de prendre l’habitude de le faire soi-même. Tout simplement parce que les listes INCI sont écrites en latin (ou anglais), et qu’il existe des milliers d’ingrédients différents. Cela demande donc un peu d’entraînement !

C’est pourquoi les applications pour décrypter ses cosmétiques sont si pratiques. Elles proposent d’ailleurs en général un système de notation, en plus du décryptage de la liste des ingrédients.

Mais pourquoi certains ingrédients de produits bio sont mal notés ?

Toutes les applications de notation cosmétiques ne sont évidemment pas concernées, mais cela peut poser question, voire rendre méfiant si on fait confiance à ces applis. Et on comprend les personnes qui peuvent être perdues face aux discours des marques d’un côté, et des apps d’un autre.

Alors pourquoi certains ingrédients entrant dans la composition de produits cosmétiques bio sont mal notés ? Ce n’est pas censé arriver vu les promesses faites par les marques de cosmétique bio. Alors pourquoi ces mauvaises notes ?

Tout simplement parce que les applications de notation ne prennent pas en compte la globalité d’un ingrédient. Par exemple, elles classent les molécules odorantes (naturellement présentes dans les huiles essentielles) comme allergènes.

Effectivement, les huiles essentielles peuvent être allergènes pour les personnes sensibles aux molécules de celles-ci, comme elles pourraient avoir une allergie aux fruits à coque… Ce qui n’est pas le cas de la majorité des personnes.

D’ailleurs, l’association Cosmebio le résume très bien ici :

“Les allergènes du parfum sont aux cosmétiques ce que les fruits à coque sont aux produits alimentaires. On les mentionne sur les packagings pour sécuriser les personnes qui ne les supportent pas, mais ils ne sont pas dangereux pour les personnes non allergiques. En alimentaire, la présence de ces allergènes n’affecte pas la note globale du produit. Alors pourquoi le faire en cosmétique ?”

Source de l’article : https://www.cosmebio.org/fr/nos-dossiers/2018-09-allergenes-parfum-cosmetique/

applications-notation-cosmetiques

Les produits avec huiles essentielles, mal notés… à tort

C’est donc la raison pour laquelle les allergènes possibles “linalool, geraniol, eugenol, benzyl benzoate, citronellol, farnesol, benzyl salicylate, citral, limonene et benzyl alcohol” font baisser les (bonnes) notes des cosmétiques bio. Il s’agit de molécules pouvant être présentes naturellement dans les huiles essentielles ou créées de façon synthétique.

Et c’est là que le bât blesse : lorsque ces molécules sont dans leur terrain naturel (dans l’huile essentielle), le risque allergisant est moindre. Tandis que dans une molécule synthétique, séparée de tous les autres composants qui composent un ingrédient, le risque d’intolérance est supérieur.

“Exclues de leur contexte, les molécules chimiquement recréées (même si elles ont le même nom que leur modèle naturel) présentent une efficacité moindre et sont, en général, mal tolérées, probablement en raison de la présence d’intermédiaires de synthèse ou de l’absence de principes temporisateurs.”

Source : l’aromathérapie exactement – Franchomme, Dr Pénoël

Alors comment faire la différence entre les molécules naturelles et les molécules chimiques/de synthèse ?

Tout simplement en repérant la phrase “contenu naturellement dans certaines huiles essentielles”. Cela signifie que les molécules présentes dans la liste INCI viennent naturellement des huiles essentielles qui composent le produit final.

D’ailleurs, il serait dommage de se séparer des huiles essentielles dans la composition des soins pour la peau, car elles contiennent de nombreuses vertus !

Est-ce qu’il faut quand même faire confiance aux applis de notation ?

Loin de nous l’idée de discuter de l’intérêt des applications de notation de cosmétiques. Au contraire, on trouve que c’est une grande avancée dans le monde de l’industrie cosmétique ! Cela prouve l’intérêt et l’attention que vous portez à la composition de vos cosmétiques. Tout comme vous portez intérêt à la provenance de vos légumes, de vos vêtements, etc…

Il y a quelques années, peu de personnes se seraient posé la question de la composition de leurs cosmétiques. Mais les applications de cosmétiques ont permis de rendre accessible cette partie de l’information, et c’est une très bonne chose.

Si les allergènes (peu importe leur provenance) sont identifiés comme mauvais dans certaines applis, certains composants à impact environnemental négatif ne le sont quant à eux pas… On pense notamment aux dérivés de pétrole (la paraffine par exemple), inoffensifs pour la peau et la santé, mais pas franchement glamour côté environnement puisqu’ils proviennent d’énergies fossiles et non renouvelables.

Et peut-on parler des produits pauvres en principes actifs (beaucoup d’eau par exemple) mais très bien notés ?

Vous l’aurez compris, la note ne fait pas le moine ! ⭐⭐⭐⭐⭐

(oui, on vient de twister la célèbre expression sans pression aucune)

De manière générale, on vous conseille d’utiliser une appli au quotidien, pour faciliter le travail de décryptage de vos ingrédients cosmétiques. Mais l’idéal est de recouper avec l’analyse, de votre côté, des mentions sur le packaging :

  • le produit est-il certifié bio* ?
  • mentionne-t-il la présence d’huiles essentielles qui pourrait justifier la présence “d’allergènes” ?

Et si vous voulez faire confiance les yeux fermés à certains ouvrages/certaines apps, voici ceux que l’on recommande :

  • La vérité sur les cosmétiques (site et livre)
  • Mireille app (app)
  • L’essentiel de Julien (livre)

Faire confiance aux marques de cosmétiques bio et naturelles ?

*Les produits certifiés bio sont soumis à des chartes plus ou moins strictes, c’est déjà une façon d’être rassuré sur la composition globale du produit que l’on achète.

Les labels regardent la composition du produit dans son ensemble et font barrière à de nombreux ingrédients controversés, mais aussi aux ingrédients issus de sources non renouvelables (recoucou la paraffine, encore elle!) ou polluantes pour l’environnement.

D’ailleurs, si vous voulez creuser le sujet des labels de cosmétique bio, on vous invite à lire notre article qu’est-ce la cosmétique bio ?

En matière de soins pour le corps, il existe différents types de galéniques : lait pour le corps, crème pour le corps, beurre corporel, etc… Des produits différents, pour répondre aux différents besoins de la peau, mais aussi, dans une moindre mesure, pour répondre à vos préférences en termes de texture. 

Lait corps ou crème hydratante ?

Quelle différence y a t-il entre une lotion et une crème pour le corps ? A quoi sert réellement un lait pour le corps ? Il est parfois difficile de s’y retrouver parmi tous ces termes…

Dans cet article, nous vous listons les différents soins pour le corps pour que vous puissiez facilement comprendre les différences en termes de galénique et d’utilisation, et surtout choisir le soin pour le corps qui vous convient.

Lait corps

Pour qui ? Pour les peaux normales à grasses (ou mixtes ?)

Quels sont les bienfaits ? Apporter confort et souplesse à la peau

Pour exemple, notre lait corps hydratant bio a une formule beaucoup plus légère et fluide que les autres soins. Il s’applique facilement, il s’absorbe rapidement par la peau et il ne laisse pas de film gras à sa surface. Il nourrit, protège et hydrate la peau, sans être trop riche. C’est donc l’ami des peaux normales, mixtes et grasses.

lait corps hydratant bio

lait corps hydratant bio

Crème pour le corps

Pour qui ? Pour les peaux normales à sèches

Quels sont les apports ? Apporter un maximum de douceur à la peau

La crème pour le corps a une texture plus douce, onctueuse et épaisse. Elle est aussi plus nourrissante et apporte plus de confort qu’un lait. Elle est parfaite pour les peaux sèches et pour les peaux normales qui ont besoin d’un peu plus de nutrition. La crème pour le corps est encore plus facile à appliquer car elle contient plus de corps gras, qui ont une très bonne affinité avec l’épiderme. La crème pour le corps assouplit la peau, tout en renforçant son film hydrolipidique protecteur.

Huile pour le corps

Pour qui ? Pour les peaux sèches et très sèches

A quoi ça sert ? Pour de la nutrition et du confort

Plus nourrissante que la crème pour le corps, l’huile pour le corps est parfaite pour les peaux sèches à très sèches. Il s’agit généralement d’une huile végétale ou d’un mélange d’huiles végétales complémentaires, qui vont apporter la nutrition et la protection dont la peau a besoin. Riche en vitamines, antioxydants, mais aussi en actifs nourrissants et réparateurs, l’huile pour le corps soulage la peau qui tiraille, qui pèle ou qui craque. L’huile assouplit la peau, la protège du dessèchement, des agressions extérieures et du vieillissement cutané. Pour une huile nourrissante et riche en vitamines, on vous conseille l’huile d’argan qui a une très belle affinité avec la peau !

Étant composée à 100% de lipides, l’huile végétale, ou huile pour le corps, laisse quant à elle un petit film gras sur la peau. Pas de panique, il suffit juste de la laisser pénétrer avant d’enfiler ses vêtements. Il existe des huiles sèches, plus satinées au niveau de la sensation sur la peau. Elles laissent un film moins gras sur la peau et sont très appréciées en été.

huile argan bio

huile argan bio

Baume pour le corps

Pour quels types de peaux ? Les peaux fragiles, très sèches et abîmées

Pour quoi ? Nutrition et réparation intense !!

Le baume pour le corps, aussi connu sous le nom de beurre corporel (car il contient des beurres végétaux), est conseillé pour prendre soin en profondeur des peaux fragiles, abîmées voire très sèches. En effet, les baumes pour le corps sont souvent enrichis en beurres ultra nourrissants. Ils se composent souvent de beurre de karité, beurre de mangue ou beurre de cacao.

Très plébiscités en hiver, le baume convient parfaitement à notre peau qui est plus sensible au froid et à la perte naturelle en eau. Ils sont aussi très appréciés en été lorsque la peau a été agressée par le soleil, l’eau de mer ou l’eau chlorée. Riche en lipides, tout comme les huiles végétales, le baume pour le corps laisse un film gras sur la peau. Ainsi, il vaut mieux l’appliquer le soir, pour ne pas risquer de tâcher nos vêtements de la journée. 

Si votre peau est très sèche, c’est un moyen parfait de lui apporter toute la nutrition dont elle a besoin. Parfois, ce sont seulement des zones ciblées de notre corps qui ont besoin d’un petit coup de pouce niveau nutrition. Et en particulier les zones situées au niveau des zones articulaires en mouvement régulier : les coudes, les genoux, les mains, les pieds.

Vous l’aurez compris, le baume est le plus riche des 4 soins pour le corps présentés dans cet article. D’ailleurs, il a une texture épaisse, et si vous voulez en faciliter la pénétration, on vous conseille de l’appliquer sur peau humide

Que faire quand on a les cheveux gras ? Tout comme les pellicules, c’est un phénomène de notre cuir chevelu qui ne nous plait pas tellement… Dans cet article, vous trouverez des astuces naturelles pour réguler la production de sébum produite par votre cuir chevelu.

Mais tout d’abord, à quoi sont dus les cheveux gras ?

Si la peau de votre visage est à tendance grasse, dans ce cas il se peut que votre cuir chevelu soit lui aussi gras, comme un prolongement de votre peau dans son ensemble. Il s’agit donc ici d’une cause naturelle.

Mais il se peut que vous ayez provoqué vous-même cette situation en excitant les glandes sébacées présentes dans le cuir chevelu. En réaction, elles produiront plus de sébum que d’habitude.

La plupart du temps, l’excès de sébum est le résultat d’une routine capillaire inadaptée. Shampoings agressifs, appareils chauffants, lavages trop fréquents, etc… Ce peut aussi être le résultat de votre hygiène de vie (alimentation, fatigue, stress), aux hormones (règles, arrêt ou reprise de pilule, grossesse).

Dans tous les cas, rien d’irréversible : vous pouvez atténuer cette production de sébum pour un aspect moins gras de vos cheveux. Place maintenant à nos astuces contre les cheveux gras !

Astuce n° 1 : espacer ses shampoings pour des cheveux moins gras

On vous le dit souvent : il n’y a rien de bénéfique à laver vos cheveux trop souvent. Le fait de faire trop de shampoings va être comme une agression pour votre cuir chevelu car les glandes sébacées (toujours elles) vont se sentir agresser et vont produire plus de sébum pour se protéger.

Il est très tentant de faire plus de shampoings pour venir à bout des cheveux gras. Mais vous savez maintenant que ce n’est pas ce dont votre cuir chevelu agressé a besoin… Pour espacer les shampoings (2 par semaine maximum) voici quelques conseils :

  • Utiliser un shampoing sec pour tenir plus longtemps
  • Commencer par ajouter un jour entre chaque lavage habituel
  • Puis espacer davantage au fil du temps
  • Ne pas se toucher les cheveux

Vos efforts finiront par payer au bout de quelques semaines/mois. Le bout du tunnel n’est plus si loin !

Astuce n° 2 : utiliser un shampoing doux

On oublie donc les produits chimiques (aka – les shampoings conventionnels) et on fait attention aux tensioactifs utilisés, même dans les shampoings bio et naturels.

La liste des ingrédients à bannir absolument :

  • Les silicones (qui étouffent le cuir chevelu)
  • Les tensioactifs agressifs comme les sulfates (irritants)

D’ailleurs, faites attention aux shampoings spécialement formulés pour les cheveux gras. Certains ne vont qu’aggraver le problème car ils contiennent des tensioactifs trop agressifs ou des actifs asséchants, qui font l’effet sur le coup, mais incitent les glandes sébacées à produire du sébum plus tard. Car il faut le garder en tête : votre cuir chevelu a besoin d’un minimum de sébum pour être sain et en bonne santé.

En terme de shampoings, vous avez 3 options :

  • Un shampoing liquide bio
  • Un shampoing solide bio
  • Un shampoing solide saponifié à froid bio

Chez Ayda, nous avions à cœur de développer un shampoing solide pour compléter votre routine beauté écolo. Mais il nous tenait aussi à cœur de ne pas utiliser de tensioactif, aussi doux qu’il soit. Le seul moyen d’y parvenir était donc de passer par la saponification à froid, qui  est le procédé naturel utilisé pour faire des savons doux et respectueux de votre peau.

shampoing solide bio cheveux gras

Nous avons formulé un shampoing solide saponifié à froid, sans tensioactif ajouté, mais qui mousse comme un savon. D’ailleurs, si vous avez les cheveux gras, il se peut que vous soyez intéressés par notre shampoing solide pour cheveux gras.

Astuce n° 3 : le no-poo pour lutter contre les cheveux gras

Rien de mieux que d’assainir naturellement son cuir chevelu grâce à la méthode du no-poo, qui est le fait de laver ses cheveux sans shampoing “classique”.

Le saviez-vous ? Le rhassoul peut remplacer votre shampoing habituel ! C’est ce que l’on appelle la technique du no poo (no shampoo – pas de shampoing). Extrêmement doux pour le cuir chevelu, il va permettre de le débarrasser de ses impuretés et d’absorber l’excès de sébum.

Il est très doux pour les cheveux car il ne contient pas de tensioactifs (à l’effet moussant et détergent plus ou moins doux). En revanche, il contient des saponines naturelles qui nettoient en douceur, sans agresser le cuir chevelu ni les glandes sébacées, responsables de la production plus ou moins importante de sébum.

Voici notre recette de masque no-poo préférée :

Dans un bol, versez et mélangez :

  • 2 cuillères à soupe de rhassoul
  • 1 cuillère à café d’huile de jojoba (voir la liste des HV conseillées pour les cheveux gras un peu plus bas)
  • 1 cuillère à café de gel aloe vera
  • quelques gouttes d’huile essentielle (vérifiez leurs propriétés et précautions d’emploi – voir la liste des HE conseillées pour les cheveux gras un peu plus bas)
  • 2 cuillères à soupe d’eau minérale ou hydrolat de rose

Laissez poser ce masque 5 à 10 minutes sur votre cuir chevelu, au niveau des racines, et rincez à l’eau claire.

masque rhassoul cheveux

masque rhassoul cheveux

Le saviez-vous ? Le gel d’aloe vera est connu pour ses propriétés hydratantes, mais il fait aussi des merveilles en cas de cuir chevelu gras ou irrité. Il régule en effet naturellement la production de sébum.

A lire aussi, notre article sur les 5 bienfaits du rhassoul sur le blog d’Ayda.

Astuce n°4 : éviter les appareils chauffants

L’usage répété d’appareils chauffants va agresser le cuir chevelu. Pourquoi ? Car les cheveux craignent la chaleur, et les glandes sébacées, en voulant se protéger, vont produire plus de sébum. On évite donc autant que possible : le sèche-cheveux (ou très peu de temps), le lisseur, le fer à boucler, les brushings. Pour ce qui est du sèche-cheveux, vous pouvez le régler sur une chaleur tiède ou froide, et l’utiliser à une vingtaine de centimètres de vos cheveux.

Le deuxième inconvénient des appareils chauffants est qu’ils vont fragiliser la fibre capillaire et abîmer les longueurs et les pointes des cheveux.

Autre point : faites attention aux peignes et brosses en plastique. Et aux brosses qui n’ont pas d’embouts protecteurs au niveau des picots. Il vaut mieux choisir des peignes et brosses en bois.

Astuce n° 5 : réguler le sébum des cheveux gras avec les huiles végétales

On pourrait penser à tort que l’utilisation des huiles végétales sur notre cuir chevelu ne fera que le graisser davantage. Et pourtant ! Certaines huiles végétales peuvent au contraire réguler l’excès de sébum. C’est le cas de l’huile de noisette et de l’huile de jojoba, qui sont connues pour leurs propriétés sébo-régulatrices.

Comment les utiliser ?

Mélangez une de ces huiles végétales ou un mélange des deux (au total 1 cuillère à soupe) avec quelques gouttes d’huiles essentielles (2-3 suffiront). Appliquez ce mélange sur votre cuir chevelu en décollant bien les racines. Laissez reposer pendant 15-30 minutes puis lavez à l’aide d’un shampoing doux. Réalisez ce bain d’huile 1 fois par semaine pour constater les effets sur le long terme.

Astuce n° 6 : réguler le sébum des cheveux gras avec les huiles essentielles

Côté huiles essentielles, nous vous conseillons d’opter pour des huiles essentielles qui vont naturellement réguler la production de sébum de votre cuir chevelu.

En voici la liste :

  • Cèdre de l’atlas
  • Citron
  • Romarin à cinéole
  • Sauge sclarée
  • Pamplemousse

Comment les utiliser ?

Dans votre shampoing : ajouter 2 à 3 gouttes d’huile essentielle (seule ou mélangée) à votre dose de shampoing liquide. Il vous suffit de mélanger le tout dans la paume de votre main, tout en faisant attention à ne pas faire tomber de produit dans vos yeux.

Dans votre masque (no poo) : comme dans la recette donnée plus haut.

Notre article touche à sa fin, nous espérons que ces astuces contre les cheveux gras vous auront aidé !

 

Qu’est-ce que les pellicules et à quoi sont-elles dues ?

Les pellicules sont peu agréables, et pourtant plutôt répandues ! Beaucoup de personnes souffrent d’un cuir chevelu irrité, qui démange, et qui se traduit par un résultat peu esthétique : les pellicules.

Mais une pellicule c’est quoi ?

Il s’agit d’un squame, d’une petite partie du cuir chevelu qui se détache et remonte vers la base des cheveux. Aussi, c’est ce que l’on appelle la desquamation du cuir chevelu. Il existe d’ailleurs 2 types de pellicules : les pellicules sèches (les plus communes) et les pellicules grasses.

Les pellicules sèches sont blanches, petites, plates et tombent très facilement. Quant aux pellicules grasses, elles sont épaisses, rondes, jaunes, et restent collées aux cheveux et au cuir chevelu.

Les causes d’apparition des pellicules ?

  • Irritation du cuir chevelu
  • Utilisation de shampoings avec des tensioactifs agressifs (même ceux qui se disent anti-pelliculaires)
  • Colorations capillaires chimiques
  • Cuir chevelu sec/sensible (pellicules sèches)
  • Excès de sébum (pellicules grasses)
  • Etat de stress, de surmenage
  • Psoriasis, eczéma, dermite séborrhéique

Heureusement, il existe des remèdes naturels pour enlever en douceur les pellicules. La première chose à faire reste toutefois d’identifier la cause de ses pellicules, pour mieux les traiter.

Comment enlever les pellicules au naturel ?

Nous vous conseillons pour cela plusieurs astuces naturelles.

Astuce n°1 : utiliser un shampoing doux

On vous conseille d’accorder un soin particulier à votre shampoing. Idéalement un shampoing doux, sans tensioactifs agressifs. Voire pas de tensioactif du tout ! Mais comment ? Les shampoings liquides et les shampoings solides contiennent des tensioactifs plus ou moins doux. Au contraire, le shampoing solide issu du procédé de saponification à froid ne contient pas de tensioactifs. Hormis le tensioactif naturel qui résulte de la rencontre entre les huiles végétales et les autres ingrédients qui composent un savon à froid.

Pour en savoir plus, nous vous conseillons de lire notre article à propos des tensioactifs sur le blog d’Ayda.

D’ailleurs, au-delà des shampoings classiques ou des shampoings saponifiés à froid, vous pouvez aussi faire des lavages en mode “no poo”. Le rhassoul avec un peu d’hydrolat est idéal pour ça !

Astuce n°2 : espacer vos shampoings

Vous le savez, plus vous vous lavez les cheveux, plus ils auront tendance à regraisser. Et pour les pellicules c’est la même chose. Plus vous espacerez vos shampoings, moins vos pellicules seront présentes. Pourquoi ? Tout simplement car le sébum naturellement présent sur votre cuir chevelu pourra le protéger des agressions extérieures. D’ailleurs, le sébum est indispensable à votre peau et à votre cuir chevelu, contrairement à ce que l’on pourrait penser ;)

Astuce n°3 : utiliser des huiles essentielles

Les huiles essentielles peuvent vous aider à venir à bout de vos pellicules. Il vous suffit de les intégrer à votre dose de shampoing (si vous utilisez un shampoing doux liquide) ou à un produit de soin capillaire de type masque ou spray pour les cheveux.

Celles que l’on vous conseille :

  • Tea tree
  • Palmarosa
  • Cèdre de l’atlas
  • Géranium rosat
  • Patchouli

Comment les utiliser ?

Dans votre shampoing : ajouter 2 à 3 gouttes d’huile essentielle (seule ou mélangée) à votre dose de shampoing liquide. Il vous suffit de mélanger le tout dans la paume de votre main, tout en faisant attention à ne pas faire tomber de produit dans vos yeux.

Dans votre masque (no poo), voici notre recette maison. Tout d’abord, on commence avec 2 cuillères à soupe de rhassoul et 1 cuillère à café d’huile de jojoba (voir la liste des HV conseillées un peu plus bas). Ensuite, ajouter 1 cuillère à café de gel aloe vera avec quelques gouttes d’huile essentielle (vérifier leurs propriétés et précautions d’emploi – voir la liste des HE conseillées plus haut). Pour finir, mélanger avec 2 cuillères à soupe d’eau minérale ou hydrolat de rose. Il suffit de laisser poser ce masque 5 à 10 minutes sur votre cuir chevelu, au niveau des racines, et de rincer à l’eau claire.

Astuce n°4 : utiliser une eau de rinçage

Une eau de rinçage au vinaigre de cidre sera parfaite pour traiter naturellement les pellicules.

Mélangez dans une bouteille :

  • 10ml de vinaigre de cidre
  • 200ml d’eau

Après avoir rincé une dernière fois vos cheveux, versez cette préparation sur vos cheveux, sans rincer cette fois. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le vinaigre n’a aucun effet négatif sur les cheveux. Il ne les agresse pas et ne les abîme pas. En effet, son pH est proche du pH naturel des cheveux. En revanche, il permettra d’assainir le cuir chevelu et d’apaiser les démangeaisons.

Pour cela, il est important de respecter les dosages recommandés ici : 1 dose de vinaigre de cidre pour 20 doses d’eau. Plus il y aura d’eau, plus cette solution vinaigrée sera adaptée à une utilisation fréquente. Ici, les dosages conviennent à un lavage des cheveux à raison de 2 shampoings par semaine environ. Et rassurez-vous, l’odeur du vinaigre finit par partir au bout de quelques minutes.

 

Astuce n°5 : hydrater ses cheveux avec du gel d’aloe vera

L’hydratation va permettre d’apaiser votre cuir chevelu. Pour cela, vous pouvez utiliser du gel d’aloe vera. On l’applique du bout des doigts sur les zones à traiter ; pas besoin d’en mettre sur le cheveu en lui-même, c’est le cuir chevelu que l’on soigne.

Aussi, vous pouvez réaliser cette opération le matin, laisser poser minimum 15 minutes et vaporiser un peu d’eau pour vous recoiffer comme si de rien n’était, ou bien en soirée, avant un shampoing en laissant poser plus longtemps.

Astuce n°6 : faire des bains d’huile

Ensuite, les huiles végétales peuvent également vous aider à apaiser votre cuir chevelu. Pour cela on vous conseille les huiles :

  • d’olive
  • de jojoba
  • d’amande douce
  • de l’huile d’argan
  • et de nigelle

Comment faire un bain d’huile ?

Tout d’abord, mélanger une de ces huiles végétales ou un mélange (au total 1 cuillère à soupe) avec quelques gouttes d’huiles essentielles (2-3 suffiront). Ensuite, appliquer ce mélange sur votre cuir chevelu en décollant bien les racines. Pour finir, laisser reposer pendant 15-30 minutes puis laver à l’aide d’un shampoing doux.

Il est également possible de le faire sans huile essentielle. Réalisez ce bain d’huile 1 fois par semaine pour constater les effets sur le long terme.

Les bienfaits de l’hydrolat de rose de Damas

L’hydrolat de rose de Damas (ou eau florale de rose) est un must have à avoir dans sa salle de bain ! Astringent et tonifiant, cet hydrolat est parfait pour prévenir et lutter contre les signes du vieillissement cutané. Avant tout, il est connu pour favoriser la régénération cutanée et l’hydratation de la peau en profondeur mais aussi pour resserrer les pores.

Nom botanique : Rosa Damascena 

INCI : Rosa Damascena flower water

Partie de la plante utilisée : fleurs fraîches

Mode d’obtention : distillation à la vapeur d’eau

Son parfum est puissant, frais, floral et harmonieux. D’ailleurs, l’hydrolat de rose entre dans la composition de nombreux cosmétiques. 

Au Maroc, les masques visage et cheveux au rhassoul sont souvent mélangés à de l’hydrolat de rose de Damas pour ses merveilleuses propriétés. Le petit plus ? Il apporte une douce odeur de rose à vos cosmétiques maison.

Il rafraîchit, apaise et adoucit la peau. C’est l’ami des peaux délicates, sujettes aux rougeurs, à l’eczéma, aux démangeaisons et aux allergies. Son effet positif sur les rougeurs vient du fait qu’il diminue la dilatation des vaisseaux sanguins. Il stimule les peaux atones et les teints ternes qui manquent d’éclat. De quoi donner un aspect plus lumineux à la peau !

L’hydrolat de rose de Damas a un effet anti-inflammatoire. De plus, il apaiser les peaux irritées, tiraillées ainsi que la peau délicate des yeux et contour des yeux.

Voici la liste complète de ses bienfaits pour la peau :

  • Astringent
  • Tonifiant
  • Antirides
  • Rafraîchissant et apaisant
  • Antirougeurs
  • Anti-inflammatoire 
  • Favorise l’hydratation

Pour quel type de peau et quelle utilisation?

L’hydrolat de rose de Damas convient à tous les types de peaux mais est particulièrement recommandé aux peaux matures, sèches, sensibles, réactives, sujettes aux rougeurs, irritées, ou couperosées.hydrolat-rose-damas-bio

Conseils d’utilisation :

  • En vaporisation sur le visage,
  • Dans vos préparations cosmétiques (masques, gels, démaquillant biphasé …).

Un peu d’histoire sur l’hydrolat de rose

La cueillette de la rose de Damas se fait généralement d’avril à mai. Afin de préserver leurs propriétés, la cueillette se fait à la main, fleur par fleur. Notre coopérative partenaire effectue la cueillette à près de 1500 mètres d’altitude, dans la vallée de Dadès, d’après un savoir-faire ancestral. Aussi, elle se faire aux aurores, afin que la chaleur ne fasse pas disparaître l’essence délicate. Les pétales cueillis sont distillés avec de l’eau de source pour obtenir le précieux hydrolat de rose, riche en molécules actives.

Notre coopérative partenaire réalise toutes les étapes pour extraire la précieuse eau florale de rose de Damas : culture, sélection et distillation.

Attention aux arnaques !

Nous vous conseillons de vérifier la liste des ingrédients car on retrouve de nombreuses eaux florales de roses (et pas que) mélangées avec des conservateurs (bio, naturels ou non). Pourtant, un hydrolat de rose de Damas de qualité n’a besoin d’aucun conservateur, comme le notre.

 

 

Cosmétique bio = cosmétique naturelle ?

Il faut différencier la cosmétique bio de la cosmétique naturelle. La cosmétique naturelle contient des ingrédients d’origine naturelle mais peut aussi contenir des ingrédients d’origine synthétique. Aussi, elle peut contenir des ingrédients non autorisés par les chartes de cosmétique bio. Ainsi un produit naturel peut contenir 95% d’ingrédients d’origine naturelle mais 5% d’ingrédients controversés comme les conservateurs de type phenoxyethanol ou parabènes, des silicones ou encore des PEG.

La cosmétique bio est par définition un cosmétique issu d’ingrédients d’origine naturelle à laquelle on impose un pourcentage minimum d’ingrédients cultivés selon les principes de l’agriculture biologique. Ce pourcentage peut varier d’une certification à l’autre et les chartes sont plus ou moins strictes. Un cosmétique bio est donc un cosmétique naturel, qui va encore plus loin dans la recherche de naturalité avec l’intégration d’ingrédients biologiques dans sa composition.

En dehors de la composition, la cosmétique bio privilégie autant que possible un mode de fabrication respectueux de l’homme et de l’environnement : les ingrédients dangereux et polluants sont bannis. Côté écologie, la cosmétique bio ne fera donc pas usage de ressources non renouvelables comme le pétrole (et des dérivés plastiques) pour créer ses produits.

Cosmétique bio = plus “vraie” pour le consommateur

Les référentiels des chartes de cosmétique bio étant plus strictes qu’en cosmétique naturelle, et à plus forte raison, qu’en cosmétique conventionnelle, les fabricants de cosmétiques bio font la part belle aux ingrédients utiles. Vous trouverez ainsi souvent dans les produits de cosmétique bio des huiles végétales, des extraits de plantes, des huiles essentielles, ou encore des hydrolats.

Quand un cosmétique conventionnel utilise de l’eau dans ses formulations, un cosmétique bio utilise généralement de l’hydrolat. Aussi, lorsqu’un cosmétique conventionnel utilise des dérivés de pétrole pour former un film protecteur sur la peau (silicones, huiles minérales comme la paraffine), un cosmétique bio utilise des ingrédients naturels plus utiles pour la peau (beurres végétaux, acide hyaluronique, cire d’abeille ou cire végétale, gel aloe vera, etc). Ainsi, les ingrédients utilisés dans les cosmétiques bio sont alors plus coûteux mais avec davantage de bienfaits pour la peau. 

En cosmétique conventionnelle, les émulsifiants (qui lient la phase aqueuse et la phase huileuse entre elles) sont généralement des PEG (dérivés plastiques extrêmement polluants). Par ailleurs, en cosmétique bio, les émulsifiants sont d’origine naturelle et végétale (esters de sucre par exemple).

Des cosmétiques bio sans label ?

Avec l’avènement de la cosmétique bio ces dernières années, le greenwashing se fait de plus en plus présent. De nombreuses marques n’hésitent pas à jouer sur les mots, quitte à semer le trouble chez les consommateurs. Pour faire votre choix, on vous conseille de faire confiance aux nombreux labels certifiants qui existent. 

Chez Ayda nous avons plusieurs certifications :

  • Cosmos Organic et Slow Cosmétique pour tous nos produits
  • Nature & Progrès pour nos savons et shampoings solides

En tant que marque certifiée, nous vous offrons les meilleurs produits possibles, associé au savoir faire en cosmétique française. Nous vous garantissons cela grâce aux contrôles récurrents de toute notre chaine de production réalisés par des auditeurs indépendants et qualifiés. Ainsi, les auditeurs contrôlent l’unité de conditionnement, les producteurs des ingrédients utilisés, les éléments de conditionnement et également l’étiquetage. En plus, nous participons au développement de la filière agriculture biologique.

Liste des labels bio en lesquels avoir confiance

Chaque certificateur a sa propre charte et son propre cahier des charges. Pour exemple, il peut y avoir des différences sur le pourcentage minimum d’ingrédients naturels et d’ingrédients biologiques. Aussi, les modes de fabrication ou la liste des ingrédients non autorisés correspondent à des écartes entre les chartes.

Les deux certificateurs les plus connus sont Ecocert et Cosmecert. Pour exemple, la plus part de nos produits (comme l’huile de figue de barbarie) sont certifiés par Ecocert.

Pour obtenir le label cosmos natural il faut que le produit contienne au minimum 95% d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle (l’eau et les minéraux sont considérés comme naturels).

Par ailleurs, pour obtenir le label cosmos organic il faut que le produit contienne au moins 95% d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle (l’eau et les minéraux sont considérés comme naturels). Aussi, le produit cosmétique doit contenir au minimum :

  • 95% d’ingrédients végétaux issus de l’Agriculture Biologique
  • 20% du total des ingrédients issus de l’Agriculture Biologique (hors eau et minéraux, non certifiables) et 10% pour les produits à rincer

Pour le reste, il existe d’autres labels français, avec d’autres pré-requis et spécificités.

Les autres labels bio et mentions

La mention Slow Cosmétique par exemple, repose sur 4 piliers, qui vont même au-delà de la composition du produit. Dans sa charte, elle a également une liste d’ingrédients interdits. Mais elle va aussi se concentrer sur l’éthique de la marque et ses pratiques marketing.

Le label Nature & progrès a le cahier des charges le plus stricte. 

100% des ingrédients végétaux doivent être bio et le cosmétique doit contenir 95% minimum d’ingrédients d’origine naturelle. Les cosmétiques ne doivent pas contenir d’ingrédients d’origine synthétique ou colorants synthétiques. Aussi, ils ne doivent pas contenir d’ingrédients issus de la pétrochimie, d’huile de palme et dérivés. 

Il existe également d’autres labels en Europe : BDIH (Allemagne), Natrue (Allemagne), Soil association (Royaume Uni)

Mais aussi aux Etats-Unis : USDA organic

A savoir : Un produit cosmétique certifié bio peut selon les labels contenir jusqu’à 5% d’ingrédients d’origine synthétique. C’est à dire obtenus par transformation. Ces ingrédients ne sont pas nocifs. Ils doivent faire partie des ingrédients autorisés dans le cahier des charges des organismes certificateurs.

Qu’est-ce qu’un shampoing solide ?

Un shampoing solide a la même fonctionnalité qu’un shampoing liquide : laver les cheveux et les laisser propres. Il se présente sous forme solide, comme un savon et doit être mouillé et frotté sur le cuir chevelu (ou dans les mains) pour produire de la mousse.

Dans les deux cas, qu’il soit solide ou liquide, le shampoing contient un ou des tensioactifs qui permettent au produit de mousser et de nettoyer en accrochant les particules présentes sur les cheveux, et les emporter dans l’eau au rinçage.

Que contient un shampoing solide ?

Un ou des tensioactifs comme mentionné plus tôt, mais aussi des poudres, de l’eau ou de l’hydrolat, des actifs et parfois des huiles essentielles. Un shampoing solide permet de laver les cheveux, et peut être adapté à tous type de cheveux. Mais il peut aussi de par sa composition correspondre à tel ou tel type de cheveux.

Tout savoir sur les shampoings solides

Les tensioactifs les plus courants dans les shampoings solides

  • Le SCI : Sodium cocoyl isethionate (utilisé seul pour une mousse fine ou associé au SCS pour l’adoucir)
  • Le SCS : Sodium coco sulfate (fort pouvoir moussant)
  • Le SLSA : Sodium lauryl sulfoacetate
  • Le SLMI : Sodium lauroyl methyl isethionate (plus doux que les autres tensioactifs)

Le SLMI a d’ailleurs une meilleure biodégradabilité que les autres tensioactifs. La question de la biodégradabilité. Le fait que le tensioactif se désintègre proprement dans l’eau et les sols nous a beaucoup interrogé chez Ayda. C’est pour cela qu’on a voulu relever le défi de proposer un shampoing solide sans tensioactif. Oui, sans tensioactif ! Mais comment est-ce possible ?

Se laver les cheveux au savon

Saviez-vous qu’il était possible de se laver les cheveux avec un savon saponifié à froid ? Le savon produit naturellement de la mousse, sans ajout de tensioactif. Le savon est un tensioactif à lui tout seul, mais un tensioactif 100% biodégradable de par sa composition. C’est pour cette raison que nous avons choisi de vous proposer un shampoing “savon” plutôt qu’un shampoing solide avec tensioactif. C’est beaucoup plus doux pour le cuir chevelu et plus facilement biodégradable pour l’environnement.

Nos shampoings savons contiennent des ingrédients classiques à la fabrication du savon (huile d’olive, huile de ricin, huile de babassu), mais aussi de l’huile d’argan pour nourrir le cheveu et du rhassoul qui contient des saponines naturelles. Les saponines permettent de laver les cheveux en douceur. Le rhassoul est d’ailleurs souvent utilisé dans les shampoings “no poo”, les fameux shampoings sans shampoing.

shampoing solide cheveux normaux

Les savons saponifiés à froid ont un pH basique, contrairement aux shampoings liquides qui ont un pH acide. C’est pourtant de cette acidité dont ont besoin les cheveux, afin de refermer les écailles et de faciliter le coiffage. Comme pour les shampoings solides, il est donc conseillé d’utiliser une solution acide pour refermer naturellement les écailles et rééquilibrer le pH des cheveux après avoir lavé ses cheveux avec un shampoing savon. La recette juste en-dessous !

Tout savoir sur le shampoing solide

Recette de solution pour équilibrer le pH du shampoing solide

Mélangez dans une bouteille :

  • 10ml de vinaigre de cidre
  • 200ml d’eau

Après avoir rincé une dernière fois vos cheveux, versez cette préparation sur vos cheveux, sans rincer cette fois. Vos cheveux seront ainsi plus lisses et disciplinés. La brillance et la souplesse en plus ! Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le vinaigre n’a aucun effet négatif sur les cheveux. Il ne les agresse pas et ne les abîme pas. Au contraire, son pH est proche du pH naturel des cheveux. Pour cela, il est important de respecter les dosages recommandés ici : 1 dose de vinaigre de cidre pour 20 doses d’eau.

Plus il y aura d’eau, plus cette solution vinaigrée sera adaptée à une utilisation fréquente. Ici, les dosages conviennent à un lavage des cheveux à raison de 2 shampoings par semaine environ. Et rassurez-vous, l’odeur du vinaigre finit par partir au bout de quelques minutes.

La transition du shampoing liquide au shampoing solide

Il se peut que la transition du shampoing liquide au shampoing solide ou shampoing savon soit quelque peu délicate. Comme la transition d’un shampoing conventionnel à un shampoing bio peut l’être. Il peut arriver que vos premiers essais ne soient pas fructueux : cheveux secs, qui s’emmêlent, etc. Dans l’idéal, il est important d’analyser la composition du shampoing solide avant de le tester. Si votre cuir chevelu est sensible, il vaut mieux éviter le SCS et le SLSA et privilégier les tensioactifs SCI et SLMI, voir même d’opter pour un shampoing savon, tout simplement.

Que ce soit de l’eczéma atopique ou de l’eczéma de contact, les démangeaisons, en plus d’être désagréables, peuvent entraîner des effets néfastes sur la peau. Plus ça démange, plus on gratte, plus la peau est agressée, et plus des lésions peuvent apparaître. C’est le cycle infernal !

D’ailleurs vous seriez près de 2,5 millions à en souffrir en France…

Après avoir tout tenté, on peut parfois être tenté de regarder du côté des produits chimiques pour soigner son eczéma. Pourtant il existe de nombreuses astuces naturelles pour l’apaiser et diminuer son intensité.

A quoi est dû l’eczéma ?

Il peut être génétique ou dépendre d’éléments extérieurs comme les allergies ou le stress. L’eczéma se manifeste ainsi sous forme de plaques rouges, de peau sèche, de peau qui pèle et qui démange intensément. La peau eczémateuse est sensible et se sent facilement agressée par les éléments extérieurs. Il faut donc en prendre soin avec beaucoup plus de douceur et de patience. Il peut toucher les adultes, les enfants et même les nourrissons.

Apaiser la peau et l’eczéma

Heureusement, il existe quelques astuces naturelles pour apaiser la peau qui démange. A commencer par les ingrédients dits émollients. Un ingrédient émollient va adoucir et assouplir la peau, pour la rendre beaucoup plus confortable. En cosmétique naturelle, vous pouvez compter sur les émollients suivants :

  • Le gel aloe vera : apaisant, réparateur, hydratant et régénérant. Il hydrate en douceur, calme les démangeaisons et apaise grâce à son petit côté frais.

gel aloe vera bio

gel aloe vera bio

  • L’avoine : et plus particulièrement les flocons d’avoine. Peut-être avez-vous déjà vu dans la communauté des “mamans green” qu’elles mettaient des flocons d’avoine dans le bain de leur bébé pour apaiser leur eczéma ? C’est un ingrédient très doux qui convient aux bébés, mais aussi aux adultes pour apaiser en douceur leur eczéma. Pour les utiliser il vous suffit d’en verser dans le pain (en poudre si possible) ou de les laisser 10 minutes dans de l’eau bouillante pour obtenir une sorte de crème à appliquer sur la peau une fois refroidie

  • L’hydrolat de lavande vraie : apaisant et cicatrisant, cet hydrolat est connu pour calmer et accélérer la régénération des cellules cutanées

  • L’hydrolat de camomille romaine : apaisant, il soulage les peaux délicates sans les agresser

Nourrir et renforcer la peau

Votre peau a aussi besoin d’une bonne de nutrition. Et pour cela, rien de mieux que les beurres et huiles végétales :

  • Le macérât de calendula : apaisant, régénérant et cicatrisant, il répare la peau et agit en profondeur pour l’aider à cicatriser. Anti-inflammatoire, il apaise durablement la peau sensible et sujette à l’eczéma.

  • L’huile de figue de barbarie* : riche en acides gras essentiels, elle se compose également d’omégas 6 qui favorisent la réparation de la peau et luttent contre la déshydratation de la peau, une des ennemies des peaux avec eczéma. Découvrez tous les bienfaits de l’huile de figue de barbarie pour visage sur le blog d’Ayda.

  • Le beurre de karité : réputé pour soulager les irritations et tiraillements, il peut être une bonne alternative pour apaiser l’eczéma. En revanche, il peut ne pas convenir aux personnes allergiques au latex car il contient une petite quantité

  • Le beurre de cupuaçu : parfait pour les peaux déshydratées, il sera utile si vous êtes allergique au beurre de karité puisqu’il ne contient pas de latex.

  • L’huile d’amande douce : calmante et anti-inflammatoire, l’huile d’amande douce est une des plus douces pour prendre soin de la peau. C’est d’ailleurs l’huile que l’on conseille pour prendre soin de la peau de bébé, c’est dire à quel point la douceur est au rendez-vous !

* De nombreux clients nous ont dit avoir eu une baisse de leur eczéma suite à l’utilisation de notre huile de figue de barbarie. En plus de la présence d’omégas 6, on note la présence de stérols qui permettent de préserver le film hydrolipidique de la peau. Il n’est donc pas surprenant que son utilisation ait aussi un effet bénéfique à ce niveau !

Eczéma : remèdes naturels

Adopter une hygiène plus douce

La peau eczémateuse n’a pas besoin d’agressions en plus… Elle a déjà suffisamment de raisons de s’enflammer !

Préférez donc un savon saponifié à froid, enrichi en beurres végétaux, huiles végétales et glycérine végétale naturelle. Optez pour des savons surgras (8 à 10% de surgraissage). Les gels douches sont quant à eux à oublier car ils ont tendance à dessécher la peau. Privilégiez les douches tièdes pour ne pas assécher et abîmer la peau. Et surtout, espacez les douches, plus vous vous lavez, plus votre peau est “agressée”.

Côté lessive, choisissez une lessive sans parfum, la plus naturelle possible. Si vous avez régulièrement de l’eczéma au niveau des mains, cela peut-être dû à l’utilisation de produits ménagers chimiques. Privilégiez donc le ménage au naturel !

Côté alimentation il est également conseillé de limiter les produits laitiers et de boire beaucoup d’eau pour maintenir l’hydratation de la peau. Évitez les aliments inflammatoires (le sucre de manière globale, les aliments transformés, le gluten, les acides gras saturés, le café).

Apaiser votre esprit

Si l’eczéma peut être génétique, ou dû à une peau très sensible aux agressions extérieures, l’eczéma peut aussi venir de l’intérieur. Et plus particulièrement de notre cher cerveau… Essayez d’adopter des routines qui apaisent votre esprit. Le stress, la fatigue, le manque de sommeil et la contrariété ne sont pas vos amis. Il faut donc chercher à apaiser son esprit durablement. Vous pouvez vous aider des huiles essentielles en diffusion atmosphérique ou à respirer à même le flacon.

Le pouvoir des huiles essentielles relaxantes pour apaiser son esprit

Saviez-vous que la composition de vos cosmétiques pouvaient avoir un effet positif sur votre bien-être ? En particulier quand ils contiennent des huiles essentielles ! Les huiles essentielles ont de nombreux bienfaits, sur la santé, sur la peau mais aussi sur l’esprit, surtout lorsqu’elles ont été soigneusement sélectionnées. Les huiles essentielles peuvent être relaxantes et anti-stress.

Appliquées par voie cutanée, les huiles essentielles vont circuler à travers votre corps et vous aider à vous détendre et vous relaxer, en agissant directement dans les tissus cutanés. Pour apporter encore plus de bienfaits à votre esprit grâce aux huiles essentielles, pensez à respirer votre soin pendant son application. Au lieu d’appliquer vos soins comme d’habitude, sans y penser, frottez vos mains l’une contre l’autre avec quelques gouttes du produit.

Mettez vos mains en coupe au niveau de votre nez et respirez les huiles essentielles relaxantes.

Lorsqu’un soin contient des huiles essentielles, les molécules de ces dernières (volatiles) vont remonter par le nez et apaiser l’esprit. C’est pour cette raison que nous intégrons des huiles essentielles dans nos soins dès que possible. Notre sérum visage bio anti-âge contient par exemple de l’huile essentielle de Néroli, tandis que notre crème visage bio sans eau et hydratante contient de l’huile essentielle d’Ylang ylang et de l’absolue de jasmin.

7 huiles essentielles relaxantes et anti-stress

7 huiles essentielles relaxantes et anti-stress

Quelles huiles essentielles utiliser pour se relaxer ? Quelles huiles essentielles aident à lutter contre le stress et l’anxiété ? Retrouvez dans cet article les propriétés relaxantes de 7 huiles essentielles.

1. Huile essentielle relaxante de jasmin

Nom latin : Jasmimum grandiflorum

L’huile essentielle de jasmin, qui est en fait de l’absolue de jasmin grandiflorum, est connue sous le nom de “reine de la nuit”. Avez-vous remarqué le parfum envoûtant des rues dès le coucher du soleil ? Le jasmin a le don d’embaumer l’air de la nuit avec son parfum envoûtant, chaleureux, floral, réconfortant et apaisant.

Le jasmin est une fleur rare, et ses fleurs délicates sont ramassées à la main pour conserver ses propriétés olfactives. L’huile essentielle de jasmin ou absolue de jasmin est réputée pour être optimisante, et pour calmer le corps et l’esprit.

Elle est indiquée en cas de stress, d’anxiété et de baisse de moral. Relaxante, elle permet d’apaiser les tensions et de favoriser le sommeil, parfait si vous l’utilisez avant de vous coucher !

Vous pouvez la retrouver dans notre crème visage bio sans eau et hydratante.

A savoir : Déconseillée chez la femme enceinte et allaitante et les enfants de moins de 7 ans.

2. Huile essentielle relaxante d’Ylang Ylang

Nom latin : Cananga Odorata

L’huile essentielle d’Ylang Ylang a de nombreuses propriétés cosmétiques, on la retrouve d’ailleurs dans la composition de nombreux soins. Mais elle a aussi de nombreux bienfaits sur l’esprit. Comme l’huile essentielle de jasmin, elle a un parfum fleuri et voluptueux. C’est le genre de parfum qui est rapidement reconnaissable !

L’huile essentielle d’ylang ylang calme les tensions nerveuses, apaise le stress, l’agitation, l’irritabilité, les sautes d’humeur et la nervosité. Elle lutte aussi contre les difficultés à s’endormir et la déprime passagère. Ce n’est pas pour rien qu’on lui prête des vertus aphrodisiaques !

Vous pouvez la retrouver dans notre crème visage bio sans eau et hydratante.

A savoir : A ne pas utiliser avant le 2ème trimestre de grossesse et chez les enfants de moins de 7 ans.

7 huiles essentielles relaxantes et anti-stress

3. Huile essentielle relaxante de lavande vraie

Nom latin : Lavandula angustifolia, officinalis ou vera

L’huile essentielle de lavande vraie est une des plus connue pour apaiser le corps, la peau et l’esprit. Ses molécules aromatiques feront beaucoup de bien à votre esprit. Calmante, et relaxante, elle prend soin des “bleus à l’âme” et apaise les angoisses. Elle est conseillée pour aider à surmonter les moments difficiles et reposer l’esprit. Elle peut s’utiliser pure sur les poignets, à respirer dès que vous en ressentez le besoin.

A savoir : A ne pas utiliser avant le 2ème trimestre de grossesse et chez les enfants de moins de 3 ans. Si vous allaitez, demandez conseil à votre médecin.

Les huiles essentielles relaxantes d’agrumes pour apaiser l’esprit et lutter contre le stress

Allons maintenant du côté des agrumes avec les huiles essentielles de bergamote, d’orange douce, de petitgrain bigarade et de néroli. D’ailleurs, vous remarquerez que les noms latins de ces huiles essentielles commencent tous par le dénominateur commun “citrus”.

A noter : les huiles essentielles d’agrumes sont photosensibilisantes, il ne faut surtout pas s’exposer au soleil après utilisation cutanée. Il faut toujours les utiliser diluées et non pures à même la peau.

4. Huile essentielle relaxante de bergamote

Nom latin : Citrus bergamia

Positivante et anti-déprime, l’huile essentielle de bergamote est idéale si vous avez besoin de relaxation, de bien-être ou d’un coup de pouce pour retrouver le sommeil. Les molécules présentes dans cette huile essentielle aident à diminuer la pression sanguine et le stress. Elles agissent positivement sur le système nerveux et aident à apaiser l’esprit. Pour ne rien enlever, le parfum citronné de l’huile essentielle de bergamote rend son utilisation très agréable.

A savoir :  Déconseillée chez la femme enceinte et allaitante et les enfants de moins de 7 ans.

5. Huile essentielle relaxante d’orange douce

Nom latin : Citrus sinensis

Calmante, apaisante et anti-stress, l’orange douce favorise le sommeil et apporte la joie de vivre. Nous la recommandons en cas d’angoisses, d’anxiété, de sensation de déprime, de sautes d’humeur et de surmenage.

A savoir :  A ne pas utiliser avant le 3ème trimestre de grossesse et chez les enfants de moins de 3 ans.

6. Huile essentielle relaxante de petitgrain bigarade

Nom latin : Citrus aurantium 

Calmante et relaxante, l’huile essentielle de petitgrain bigarade apaise l’esprit et calme les tensions nerveuses. Egalement connue sous le nom d’huile essentielle d’oranger amer (citrus aurantium en latin), elle est idéale pour les problèmes d’irritabilité et les sautes d’humeur. C’est l’huile essentielle de l’émotion, parfaite pour retrouver bien-être et sérénité. Elle aide à lutter contre le stress et à retrouver un sentiment de réconfort.

A savoir : A ne pas utiliser avant le 2ème trimestre de grossesse et chez les enfants de moins de 6 ans.

7. L’huile essentielle relaxante de Néroli

Nom latin : Citrus aurantium ssp amara

Avez-vous remarqué le point commun entre l’huile essentielle de Petitgrain bigarade et l’huile essentielle de Néroli ? Elles font partie de la même plante, d’où leur dénominateur commun “citrus aurantium”, l’Oranger amer (ou Bigaradier). Aussi, l’huile essentielle de petit grain bigarade s’extrait des feuilles de l’Oranger amer, tandis que l’huile essentielle de néroli est obtenue à partir des fleurs. Ce qui en fait une huile essentielle bien plus rare et précieuse, d’où son prix.

Ses propriétés sont très puissantes sur le système nerveux. Elle présente sensiblement les mêmes propriétés que l’huile essentielle de petit grain bigarade, à la différence près que celles du Néroli sont décuplées. Ainsi, elle est parfaite pour apaiser l’esprit. En plus d’avoir un parfum voluptueux et envoûtant, le néroli est un rééquilibrant nerveux : l’huile essentielle soulage l’anxiété, aide à se détendre et à bien dormir.

Vous pouvez la retrouver dans notre sérum visage bio aux propriétés anti-âges.

A savoir :  L’huile essentielle de néroli est interdite aux femmes enceintes de moins de 3 mois et aux enfants de moins de 6 ans.

 

Dans cet article nous vous rappelons brièvement les avantages à utiliser des cotons lavables dans votre routine zéro déchet. Mais surtout, nous partageons avec vous nos 2 astuces pour nettoyer et blanchir ses cotons lavables avec des ingrédients naturels !

Les avantages des cotons lavables

Si vous êtes ici, c’est que vous êtes sûrement convaincus de l’utilité des cotons réutilisables. Ils vous permettent de faire des économies tout en prenant soin de l’environnement… C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on a voulu vous proposer chez Ayda des cotons démaquillants lavables pour compléter notre offre.

Nous voulions vous proposer un accessoire qui vous accompagne dans votre routine démaquillage zéro déchet. En coton bio et fabriqués en France, nos carrés démaquillants lavables sont composés d’une face éponge et d’une face molletonnée. De quoi convenir aux peaux les plus sensibles qui ont besoin de beaucoup de douceur !

En plus d’être polluants, les cotons jetables sont peu économiques par rapport aux cotons lavables. Un paquet de cotons jetables coûte entre 60ct et 2€ selon la marque. Avec une consommation moyenne de 2 cotons par jour, cela revient à un budget de 25-30€ par an. Les cotons lavables durent quant à eux plusieurs années s’ils sont bien entretenus (5 ans environ).

 

Notre lot de 4 carrés lavables en coton bio coûte 8€, si vous en prenez deux pour être tranquilles (16€), cela représente une économie de 110€ environ en 5 ans !

Voici le détail du calcul : 25€ x 5 ans (125€) – 16€ = 109€ d’économisés

Les économies c’est bien, mais comment entretenir vos cotons lavables et les garder propres au fil des lavages ? Si vous avez des cotons réutilisables blancs, ils risquent de virer au gris au fur et à mesure de leur utilisation. Vous trouverez ci-dessous nos astuces pour nettoyer vos démaquillants lavables avec des astuces naturelles.

Nettoyer les taches sur ses cotons

Vous pouvez avoir des taches récalcitrantes comme les taches de mascara, de rouge à lèvres ou les taches de gras laissées par les démaquillants biphasés ou votre huile de démaquillage. Même si vos cotons lavables sortent propres de la machine, ils seront un peu moins “jolis” que dans leurs premiers mois d’utilisation.

Avant d’appliquer notre astuce pour blanchir ses cotons lavables, voici quelques astuces pour enlever les plus grosses taches :

  • nettoyez le plus gros des taches à l’eau froide avec du savon de Marseille
  • laissez sécher quelques jours pour que le savon face effet sur les cotons
  • faites barboter vos cotons dans notre mélange magique (recette ci-dessous)

Blanchir cotons lavables

Blanchir ses cotons lavables

Place maintenant à notre super mélange pour laver naturellement ses cotons lavables et leur faire retrouver toute leur blancheur !

  • mettez vos cotons lavables dans une grande bassine ou un grand saladier
  • versez 2 càs de percarbonate de soude
  • ajoutez 1 càs de cristaux de soude* (si traces d’huile)
  • puis quelques copeaux de savon de Marseille râpé
  • recouvrez le tout avec 1,5L d’eau chaude**

*Les cristaux de soude ont des propriétés dégraissantes, ils augmentent aussi l’efficacité nettoyante du savon de Marseille. Un véritable 2-en-1 au naturel !

**Le percarbonate de soude est efficace dans une eau à partir de 40°C.

Laissez agir le mélange 24 à 48 heures avant d’essorer et de rincer vos cotons. Si vos cotons démaquillants sont encore un peu tachés, vous pouvez leur repasser un petit coup de savon de Marseille. Les blanchir est plutôt simple mais il se peut qu’il aient besoin d’un petit coup de pouce et d’un peu d’huile de coude selon la nature des taches. 

Une fois passées les 24-48 heures de trempage, vous pouvez mettre vos cotons réutilisables en machine à 40°C avec le reste de votre linge. Nous vous conseillons de laver vos cotons en séparant les couleurs : cotons blancs avec le linge clair et colorés avec le linge noir ou de couleur.

Percarbonate et bicarbonate, quelle différence ?

Est-ce que le percarbonate de soude et le bicarbonate de soude sont un seul et même ingrédient ? Et non ! Le percarbonate de soude permet de faire blanchir le linge blanc et clair. Il est différent du bicarbonate de soude qui, de son côté, neutralise les odeurs et détache le linge.

Peut-on mélanger les cotons blancs et ceux de couleurs ?

Vous pouvez sans problème mélanger les cotons démaquillants lavables de différentes couleurs. Les colorés ne déteindront pas sur ceux de couleurs plus claires. En revanche il est préférable de séparer les couleurs en machine pour que vos cotons blancs restent les plus blancs possibles au fil des lavages. Dans ce cas, il vaut mieux les laver avec des couleurs claires.